Immo france habitat

Transformer son logement en maison passive à Châtillon

Avec l’objectif zéro carbone du Ministère du logement, l’heure est à la rénovation des bâtis énergivores. Grâce aux nombreuses subventions de l’État, il est possible de planifier progressivement les travaux, le but étant avant tout d’économiser de l’énergie, puis de transformer au fur et à mesure le logement en maison passive.

Les travaux urgents à réaliser pour une passoire énergétique

Si le bâti est une passoire énergétique, voici les travaux à entreprendre en urgence :

  • le ravalement de façade, combiné avec l’isolation thermique. Si ladite isolation est réalisée de l’extérieur, le ravalement est systématiquement réalisé avant la pose des isolants. Rappelons qu’il consiste à traiter les déperditions de chaleur qui trouvent leur origine par les fissures, les joints détériorés et les craquelures entre autres. Vous pouvez trouver ci-après les réalisations d’un professionnel dans le département du 92 : https://www.harmonie.fr/ravalement/realisations/dept-92/chatillon
  • l’étanchéité de toiture : elle est primordiale pour les toits plats ou toits-terrasses dont l’inclinaison est faible, ce qui est propice à l’accumulation des eaux de pluie non évacuées. Un logement étanche permet d’optimiser les gains de chaleur et de confort apportés par l’isolation et le ravalement de façade.

Les autres travaux à programmer pour obtenir une maison passive

À ces travaux s’ajoute une bonne ventilation obtenue grâce à l’installation d’un système de ventilation mécanique contrôlée. Ce qui permet de ralentir la formation de moisissures, la prolifération de la pollution de l’air intérieur et l’évacuation de l’air vicié. Une bonne ventilation a aussi pour objectif de venir à bout de l’humidité.

La pose d’équipements domestiques fonctionnant à l’énergie renouvelable participe en grande partie à l’obtention d’une maison passive, c’est-à-dire d’un logement qui se suffit à lui-même en ce qui concerne la production de son énergie. Les ressources exploitées pour cela seront celles issues de la géothermie, de l’aérothermie, du solaire ou encore de l’éolienne. C’est pourquoi, il est intéressant d’analyser les particularités géographiques et climatiques de chaque région afin de tirer profit de ces ressources renouvelables.

Échangez par rapport à notre article !

Les publications similaires de "Actus"

  1. 22 Oct. 2019Fin du CITE et prime unifiée : quel est le principe ?494 hits
  2. 2 Sept. 2019Prenez rendez-vous avec un de nos agents directement en agence577 hits
  3. 20 Mai 2019What is a seasonal rental contract? 748 hits
  4. 6 Avril 2019La prime énergie pour 2019 : quels changements ?721 hits