Immo france habitat

Les avantages du régime réel simplifié pour les locations meublées

Dans le cadre d’un investissement immobilier dans le secteur de la location meublée, les revenus locatifs sont considérés comme étant des Bénéfices Industriels et Commerciaux. Cela implique que les investisseurs ont le choix entre différents modes d’imposition. La plupart du temps, c’est le régime réel simplifié qui est le plus avantageux.

Bases du régime réel simplifié

Au-dessus d’un certain plafond de loyers perçus par an (70 000 euros en moyenne), la location meublée doit être assujettie au régime réel simplifié. Et au-delà de 238 000 euros, on parlera alors de régime réel normal. Et ce mode d’imposition est effectivement avantageux. Malgré une certaine complexité d’un point de vue comptable, c’est nécessaire afin de pouvoir bénéficier de réductions d’impôts importantes.

Si pour le régime micro-BIC, un abattement forfaitaire de 50 % est appliqué automatiquement, le régime réel simplifié lui offre des possibilités plus vastes. En effet, en y étant assujetti, il sera possible de déduire toutes ses charges de ses revenus locatifs. Lorsque le calcul est effectué, l’abattement final dépasse le plus souvent largement les 50 % des micro-BIC. Il sera même possible de déterminer un montant théorique d’amortissement pour faire tomber les loyers imposables à zéro (plus d’infos sur ce lien).

Les différentes charges déductibles des revenus imposables dans le cadre du régime réel simplifié

Toutes les dépenses engagées par le propriétaire liées à l’exploitation d’une location meublée sont considérées comme étant des charges. Il est donc indispensable de journal des dépenses pour faciliter le recensement avec facture à l’appui. Il est notamment question des :

  • Dépenses liées à l’entretien et les réparations occasionnels à faire sur le bien

  • La taxe foncière

  • Les frais de notaire et d’assurance

  • Les intérêts de l’emprunt en cas de souscription à un crédit immobilier

  • Les frais d’agence

  • Les charges de copropriété

  • Et autres frais de gestion

Cela permettra de réaliser d’importantes économies d’impôts. Les charges fiscales sont parfois un fléau ayant un grand impact sur les performances d’un placement.

Le régime réel simplifié offre alors un mode d’imposition avec de nombreux atouts. Il sera possible grâce à celui-ci d’être exempt à presque 100 % de toute charge fiscale.

Échangez par rapport à notre article !

Les publications similaires de "Actus"

  1. 10 Avril 2021Le gestionnaire de patrimoine à Montrouge dans l'immobilier76 hits
  2. 14 Déc. 2020Mes aventures lors du lancement de ma boîte239 hits
  3. 6 Déc. 2020Investir en SCPI de démembrement pour anticiper sa retraite235 hits
  4. 15 Nov. 2020La fiscalité des SCPI déficit foncier272 hits